Browsing Tag

Voigtländer 25mm Color Skopar

Pêle mêle Technique

Fujinon XF 23mm/f2 WR vs Voigtlander color Skopar 25mm/f4 sur Xpro-2

Fuji XF23/f2 vs Voigtlander 25mm/f4

A priori, mis à part leur focale très proche (35 contre 38mm en 24×26) tout oppose l’ultra classique et entièrement manuel Voigtlander color Skopar 25mm/f4  et le fuji XF 23mm/f2 petit dernier high tech de chez Fuji. Comparaison de ces 2 objectifs sur Xpro-2.

Voigtlander color Skopar 25mm/f4 (38mm en 24×36)
Jusque là utilisé sur mon défunt et bien aimé Xpro-1, cet objectif ultra compact m’a toujours donné entière satisfaction. Je connais bien ses limites liées à sa faible ouverture à f4 mais je sais surtout apprécier sa redoutable efficacité en photo de rue grâce à son extrême discrétion, sa très grande profondeur de champ native et à la possibilité de le régler très vite avec précision sans même le regarder.  (Voir article dédié au Voigtlander)

Fujinon XF 23mm/f2 WR (35mm en 24×26)
Sur le papier, cet objectif doit s’entendre à merveille avec le Xpro-2. Je n’ai jamais été tenté par le très  volumineux XF23mm/f1,4 bien trop intrusif pour la photo de rue. Ce nouveau 23/f2 est très compact bien qu’un peu long, surtout avec son curieux par soleil et le bouchon au bout. C’est un très bel objet, bien construit qui respire la solidité. Il est agréable à manipuler, ses commandes (diaphragme et mise au point) sont douces et précises. Le fait qu’il soit « Water résistant » est pour moi un vrai plus, même si je n’ai jamais eu de problème avec mes objectifs qui ne l’était pas, mais sous la pluie je devais toujours prendre mille précautions.

Lire la suite

Pêle mêle Technique

Mon fuji X-Pro1 est mort, vive le X-pro2 ?

Fuji X-Pro1 vs X-Pro2

L’idée n’est pas de faire ici un compte rendu détaillé sur le X-pro2, tout à déjà été dit, mesuré, décortiqué et retranscrit dans de nombreux articles (souvent très bien fichu) disponibles sur le web. Cet article vise simplement exprimer mon ressenti après passage du Fuji X-Pro1 que j’ai utilisé avec bonheur pendant 4 ans et son successeur le X-pro2 que je possède depuis peu.

Mon X-pro1, je le connaissais par cœur, nous étions devenu très potes, je lui pardonnais toutes ses faiblesses tant il me comblait par ailleurs. Il était un véritable complice. Avec lui, j’ai su très vite que jamais je ne reviendrais aux gros (et moches), lourds et intrusifs réflex numériques qui n’étaient plus du tout adaptés à l’idée que je me faisait de la photo.

Coup dur cet été quelques jours avant mon trip moto en Norvège, Après plus de 4 ans de très bons et loyaux services, mon Fuji X-Pro1 à baissé le rideau. Rien à faire pour relever, fini, kaput… C’est sur le marché d’Aligre devant un marchand de fruit qu’il aura fait sa dernière photo. C’est l’obturateur qui à lâché, le rideau reste désespérément baissé. Renseignement pris j’apprends que le coût pour le remplacer est d’environ 300€… Gloup’s. Mais au delà du coût, c’est le délai qui m’a coincé, environ 3 semaines sans boiter à quelques jours des vacances, ce n’est pas possible. Je me suis donc résigné à acheter  le X-pro2 (qui me faisait très envie depuis sa sortie). Je l’avais brièvement pris en mains à la FNAC, j’avais presque tout lu sur lui, je croyais savoir à peu près tout de lui. Et bien non, il en restait des choses à découvrir…

Alors, naïvement, je me suis dit que le « X-pro2 » ça allait être tout le plaisir du « 1 » sans ses faiblesses… Après 2 mois d’utilisation, le bilan n’est pas aussi tranché.

Marché d'Aligre, dernière photo faite avec mon Fuji Xpro-1 avant son baissé de rideau

Marché d’Aligre, dernière photo faite avec mon Fuji X-pro1 avant son baissé de rideau

 

Lire la suite

A la une Exposition Nature Voyages et promenades

En passant par la Norvège avec ma moto

Fjord en Norvège

Découvrir en moto les fjords de Norvège lors d’un long voyage, ça faisait un bail que ça me trottait dans la tête…

La Norvège, c’est pas la porte à côté, c’est une occasion rêvée pour tracer un parcours jalonné de nombreux centres d’intérêts très différents les uns des autres. Jamais je n’ai traversé autant de pays à moto dans un seul voyage. France, Belgique, Pays bas, Allemagne, Danemark, Norvège, Suède. Pas mal de préparation pour mener à bien ce trip, j’ai réservé à l’avance les nuits pour chaque étapes. Chez l’habitant pour la plupart, exception faite d’une nuit dans un hôtel pas banal à Solvorn (Norvège) et une autre à Göteborg (Suède) sur un vieux 3 mats reconverti en hôtel. Aller, c’est parti pour la grande aventure durant 14 jours.

 

Lire la suite

Related Images:

Exposition Paris

Monumenta 2016 – Huang Yong Ping – Empire

Monumenta 2016 - Huang Yong Ping - Empire

Monumenta 2016 : Installation de Huang Yong Ping déployée au Grand Palais à Paris, composée de 8 collines représentées par des conteners, d’un gigantesque serpent métallique, d’une grue porte conteners et d’un bicorne napoléonien posé sur une arche… Le décor est planté ! Evocation de la mondialisation, de la circulation des richesses, du pouvoir… avec ce reptile géant en acier, qui surmonte et se glisse autour des ilots de conteners pour finir la tête près du sol avec la gueule grande ouverte, prêt à tout engloutir…

Placée sous la nef du Grand Palais (plus de 6000 tones d’acier et de verre) Cette œuvre monumentale a parfaitement trouvé sa place. L’ossature monumentale du serpent d’acier tutoie avec grâce la structure de la nef, jamais je n’avais passé autant de temps la tête en l’air au Grand Palais…

Monumenta 2016 - Huang Yong Ping - Empire

Et puis, l’ensemble de l’œuvre avec par endroit jusqu’à 7 conteners empilés les uns sur les autres permet de mieux prendre conscience de la taille de l’édifice du Grand palais. Malgré le gigantisme de l’œuvre exposé, il reste partout énormément d’espace… A aucun moment je n’ai ressenti le moindre sentiment d’oppression. En quitant le lieu, je trouvait très rassurant que des hommes soient encore capable de réaliser de si grandes choses.

Lire la suite