Browsing Category

Pêle mêle

Pêle mêle

La jeune fille à la perle encapsulée

Jeune fille à la perle - Simulation en capsules nespresso

D’un coté des capsules Nespresso usagées, de l’autre une envie de réinterpréter un tableau devenu icône peint par Vermeer il y aura bientôt 400 ans…

Grosse collecte nécessaire pour créer ce tableau, (720 capsules usagées) mais pour parvenir à déterminer « qui peut aller où » en fonction de la palette de couleur assez réduite proposée par Nespresso, un montage sur photoshop m’a été bien utile.  Il aurait été simple de repeindre certaines capules pour enrichir la gamme de couleur très limitée. Mais l’idée était de faire avec les capsules « en l’état ».

Reste à passer de la théorie à la pratique…

Une planche en medium, et 4 montants pour rigidifier l’ensemble un bon coup de rouleau en noir mat coté face. un tube de colle, un crayon une règle et c’est parti…

Pas simple de lui trouver une place dans la maison, tout près d’elle on ne distingue qu’un assemblage de capsules, avec quelques mètres de recul, là voila qui apparait comme par magie. A plus de 5 mètre de distance de doute, c’est bien elle…  Il est intéressant de constater comment notre imagination galope pour reconstituer ce tableau au fur et à mesure que l’on s’en éloigne..

Variation de thème à partir de capsules Nespresso usagées

 

La jeune fille à la perle - Work in progress

La jeune fille à la perle – Work in progress

Lire la suite

Pêle mêle Technique

Fujinon XF 23mm/f2 WR vs Voigtlander color Skopar 25mm/f4 sur Xpro-2

Fuji XF23/f2 vs Voigtlander 25mm/f4

A priori, mis à part leur focale très proche (35 contre 38mm en 24×26) tout oppose l’ultra classique et entièrement manuel Voigtlander color Skopar 25mm/f4  et le fuji XF 23mm/f2 petit dernier high tech de chez Fuji. Comparaison de ces 2 objectifs sur Xpro-2.

Voigtlander color Skopar 25mm/f4 (38mm en 24×36)
Jusque là utilisé sur mon défunt et bien aimé Xpro-1, cet objectif ultra compact m’a toujours donné entière satisfaction. Je connais bien ses limites liées à sa faible ouverture à f4 mais je sais surtout apprécier sa redoutable efficacité en photo de rue grâce à son extreme discrétion, sa très grande profondeur de champ native et à la possibilité de le régler très vite avec précision sans même le regarder.  (Voir article dédié au Voigtlander)

Fujinon XF 23mm/f2 WR (35mm en 24×26)
Sur le papier, cet objectif doit s’entendre à merveille avec le Xpro-2. Je n’ai jamais été tenté par le très  volumineux XF23mm/f1,4 bien trop intrusif pour la photo de rue. Ce nouveau 23/f2 est très compact bien qu’un peu long, surtout avec son curieux par soleil et le bouchon au bout. C’est un très bel objet, bien construit qui respire la solidité. Il est agréable à manipuler, ses commandes (diaphragme et mise au point) sont douces et précises. Le fait qu’il soit « Water résistant » est pour moi un vrai plus, même si je n’ai jamais eu de problème avec mes objectifs qui ne l’était pas, mais sous la pluie je devais toujours prendre mille précautions.

Lire la suite

Pêle mêle Technique

Mon fuji X-Pro1 est mort, vive le X-pro2 ?

Fuji X-Pro1 vs X-Pro2

L’idée n’est pas de faire ici un compte rendu détaillé sur le X-pro2, tout à déjà été dit, mesuré, décortiqué et retranscrit dans de nombreux articles (souvent très bien fichu) disponibles sur le web. Cet article vise simplement exprimer mon ressenti après passage du Fuji X-Pro1 que j’ai utilisé avec bonheur pendant 4 ans et son successeur le X-pro2 que je possède depuis peu.

Mon X-pro1, je le connaissait par cœur, nous étions devenu très potes, je lui pardonnais toutes ses faiblesses tant il me comblait par ailleurs. Il était un véritable complice. Avec lui, j’ai su très vite que jamais je ne reviendrais aux gros (et moches), lourds et intrusifs réflex numériques qui n’étaient plus du tout adaptés à l’idée que je me faisait de la photo.

Coup dur cet été quelques jours avant mon trip moto en Norvège, Après plus de 4 ans de très bons et loyaux services, mon Fuji X-Pro1 à baissé le rideau. Rien à faire pour relever, fini, kaput… C’est sur le marché d’Aligre devant un marchand de fruit qu’il aura fait sa dernière photo. C’est l’obturateur qui à lâché, le rideau reste désesperement baissé. Renseignement pris j’apprends que le coût pour le remplacer est d’environ 300€… Gloup’s. Mais au delà du coût, c’est le délai qui m’a coincé, environ 3 semaines sans boiter à quelques jours des vacances, ce n’est pas possible. Je me suis donc résigné à acheter  le X-pro2 (qui me faisait très envie depuis sa sortie). Je l’avais brièvement pris en mains à la FNAC, j’avais presque tout lu sur lui, je croyais savoir à peu près tout de lui. Et bien non, il en restait des choses à découvrir…

Alors, naïvement, je me suis dit que le « X-pro2 » ça allait être tout le plaisir du « 1 » sans ses faiblesses… Après 2 mois d’utilisation, le bilan n’est pas aussi tranché.

Marché d'Aligre, dernière photo faite avec mon Fuji Xpro-1 avant son baissé de rideau

Marché d’Aligre, dernière photo faite avec mon Fuji X-pro1 avant son baissé de rideau

 

Lire la suite

Pêle mêle

Les pinceaux nécessaires au cul de la 700

Pinceau résine

Travaillant à la réfection en résine de l’arrière de mon prototype moto 700 XTY, j’utilise les boites plastique fournies par Madame Gamboa et des pinceau à 55 centimes de chez Monsieur Bricoman. Une fois le pinceau pris dans le fond de résine, je démoule et je peint l’ensemble avec les peintures que j’ai sous la main…

Je vais certainement en faire quelque chose, mais je ne sais pas encore quoi.

 

 

Pêle mêle

Peinture rétro éclairée

Peinture

Eclairer une peinture par l’arrière, telle était l’idée pour donner à cette toile deux visages bien distincts.

Le premier, classique, baigné naturellement par la lumière du jour, le second plus original ou la nuit venue la toile se trouve éclairée par l’arrière grâce à 3 rangées de leds.

Pêle mêle

Pioneer vintage Ampli SA-508 et tuner TX-608L

Photos noir & blanc pour ce matériel hifi Pioneer (Ampli SA-508 et tuner TX-608L ) de la fin des années 70.

Jolies facades, boutons tout alu, c’est aussi beau à regarder qu’agréable à manipuler. Ce n’était pas du matériel haut de gamme à l’époque, il a pourtant très bien vieilli. Associé à une paire de petite enceintes Highland, l’ensemble fonctionne parfaitement presque 40 ans après sa sortie, l’ensemble est très agréable à l’écoute et le soir venu, ses facades illuminées en font des objets de décoration très tendance !

Lire la suite