Voigtlander 25mm Color Skopar F4 et bague adaptatrice Leica/fuji

Voigtlander 25mm Color Skopar f4 sur Fuji X-pro1

Ca faisait longtemps qu’il me faisait de l’œil, j’ai fini par craquer pour un Voigtlander 25mm Color Skopar acheté d’occasion en état neuf. Pourquoi utiliser cet objectif entièrement manuel sur un appareil photo comme le fuji X-pro1 alors qu’il existe de très bons objectifs distribués par la marque Fujifilm ?

Pour de nombreuses raisons…

Un soir à Brooklyn – Xpro1 Avec Voigtlander 25 color Skopar F4
Un soir à Brooklyn – Xpro1 Avec Voigtlander 25 color Skopar F4

Sa focale
25mm = 38mm avec le coefficient multiplicateur. Un 38mm bien est un excellent compromis pour la photo de rue. Cette focale « passe partout » comble également le vide que j’avais dans mon équipement entre mon XF14 (21mm) idéal pour architecture, expo et paysages et le XF35 (50mm) pour les scènes plus serrées et autres portraits

Sa taille
Extrêmement compact, léger, discret. Tout le contraire du très imposant Fuji  XF23mm. Certe ce dernier ouvre à 1.4 mais une fois monté sur le boitier, il vous transforme instantanément en paparazzi de service…

Sa profondeur de champ
Un des élément qui m’on décidé à m’orienter vers ce modèle que je compte utiliser essentiellement pour de la photo de rue. En réglant en la mise au point à 3m et l’ouverture à 5,6 on obtient une zone de netteté allant quasiment de 1,5m à l’infini…. C’est très au delà de ce que l’on obtient avec les objectifs fuji.

Son rendu couleur façon optiques « Argentique »
Le rendu couleur très singulier du Voigtlander 25/f4 donne naturellement un coté « vintage » aux photos.

 

Exposition Ernest Pignon Ernest - Photo prise de l'extérieur avec reflets passants dans la vitrine :  Xpro1 Avec Voigtlander 25 color Skopar F4 f8 1/150 Iso 200
Exposition Ernest Pignon Ernest – Photo prise de l’extérieur avec reflets passants dans la vitrine :  Xpro1 Avec Voigtlander 25 color Skopar F4 f8 1/150 Iso 200

 

Vélo gitanes prenant la pause pendant la pause. Xpro1 Avec Voigtlander 25 color Skopar F4 – f8 1/320 Iso 200
Vélo gitanes prenant la pause pendant la pause. Xpro1 Avec Voigtlander 25 color Skopar F4 – f8 1/320 Iso 200

 

Montage de l’objectif sur le fuji X-pro1
Le Voigtlander 25mm Color Skopar est équipé d’une monture Leica M, il faut donc un adaptateur pour le monter sur le Fuji X-pro1.

Voigtlander 25mm Color Skopar F4 et bague adaptatrice Leica/fuji
Voigtlander 25mm Color Skopar F4 et bague adaptatrice Leica/fuji

L’objectif étant totalement dépourvu d’électronique, une fois monté sur le boitier fuji, il reste à indiquer dans les préférence de l’appareil que c’est une focale de 25mm. La focale (initiale et corrigée)  sera ensuite mentionnée dans les metadonnée des photos. Le cadre blanc de délimitation de l’image sera également adapté dans le viseur du X-pro1 en mode visée optique.

Voigtlander 25mm Color Skopar F4
Voigtlander 25mm Color Skopar F4

Prise en main, premiers tests

Comme dit plus haut, un des points fort de cet objectif est d’être extrêmement compact, même avec son petit pare soleil à vis il est bien plus petit que le Fuji XF35 et même que le XF18. Autre point, cet objectif est… beau !

Première photo, un épouvantail dans un champs de blé, bon sujet pour test de mise au point et profondeur de champ.  Réglage du point avec la bague de l’objectif à 3 mètres ouverture à f8 et photo…

X-Pro1 – ƒ/8 – 1/320s – Voigtlander 25mm (38mm) – ISO: 250
X-Pro1 – ƒ/8 – 1/320s – Voigtlander 25mm (38mm) – ISO: 250

Pour les autres réglages, j’avais mis la sensibilité auto et imposé une vitesse minimale de 1/100e

Autres essais sur un cheval et un chat qui passaient par là…

X-Pro1 – ƒ/5,6 – 1/280s – Voigtlander 25mm (38mm) – ISO: 250
X-Pro1 – ƒ/8 – 1/280s – Voigtlander 25mm (38mm) – ISO: 250

Pour cette photo, le cheval étant à environ 1 mètre de moi, j’ai tenté de faire le point par le viseur à l’aide de la fonction « Pic » qui met en surveillance la zone de netteté. J’ai eu de la chance que le cheval n’ai pas bougé… Car cette méthode précise de mise au point demande quelques secondes et impose de ne pas avoir un sujet mobile.

X-Pro1 – ƒ/8 – 1/100s – Voigtlander 25mm (38mm) – ISO: 640
X-Pro1 – ƒ/8 – 1/100s – Voigtlander 25mm (38mm) – ISO: 640

Leica (C’est le nom du chat) était tranquille, mais il semble que la brève séance de mise au point l’ai un peu agacé…

Nouveau test avec toujours beaucoup de lumière dans une brocante, ouverture f8 point à environ 3 mètres, la zone de netteté est vraiment très grande…

X-Pro1 – ƒ/8 – 1/300s – 25mm (38mm) – ISO: 250
X-Pro1 – ƒ/8 – 1/300s – 25mm (38mm) – ISO: 250

Mise au point  à l’infini.
Dès que le point visé est au delà d’une vingtaine de mètres, tout devient très simple, on tourne une fois pour toute jusqu’en butée la bague de mise au point et on ne se préoccupe plus du tout de la mise au point.

X-Pro1 – ƒ/5,6 – 1/1300s – 25mm (38mm) – ISO: 250
X-Pro1 – ƒ/5,6 – 1/1300s – 25mm (38mm) – ISO: 250
X-Pro1 – ƒ/8 – 1/400s – 25mm (38mm) – ISO: 250
X-Pro1 – ƒ/8 – 1/400s – 25mm (38mm) – ISO: 250
X-Pro1 – ƒ/8 – 1/500s – 25mm (38mm) – ISO: 250
X-Pro1 – ƒ/8 – 1/500s – 25mm (38mm) – ISO: 250

 

Echelle des distances sur bague de mise au point.
J’ai fait des tests de mise au point avec l’appareil sur un pied et un objet à une distance précise 1m, 2m, 5m… Comme je m’y attendais, les valeurs indiquées sur la bague de mise au point ne sont pas exactes. (lié à la bague adaptatrice et coefficient multiplicateur) J’envisage donc de faire un calibrage sur les distances mini (54 cm mesuré dans mon test contre 50 cm mentionné sur l’objectif) 1, 2, 3, 5 mètres et infini puis d’imprimer et coller sur la plage de mise au point les valeurs corrigées.

Soyons clair, pour l’usage que j’ai prévu avec cet objectif (Essentiellement photo de rue en hyper focale) la précision de la mise au point n’est pas très importante. (à f5,6 on a une zone de netteté d’un peu moins de 2 mètres  jusqu’à l’infini)…

Je vais poursuivre mes tests et essais dans les jours à venir en utilisation « photo de rue » mais outre son coté très compact une des choses qui me plaisent déjà après un jour d’utilisation, c’est le rendu couleur très « argentique » que donne ce Voigtlander.

Voigtlander 25mm F4 en en photo de rue

Sujets en mouvement, cadrages incertains,  conditions de lumière difficiles et changeantes, saisir l’instant dans la rue, sans importuner la personne photographiée est un exercice souvent difficile…
Le Voigtlander 25/f4 monté sur le boitier Fuji X-pro1 devient un 38mm, c’est un excellent compromis en matière de focale pour ce type de photos. Sa faible ouverture (f4) n’est pas un inconvénient dans ces conditions ou l’on à besoin d’une grande  profondeur de champ. Ci-dessous quelques photos  en ouverture à f5,6 et f8.

X-Pro1 – ƒ/5,6 – 1/14s – 25mm (38mm) – ISO: 6400
X-Pro1 – ƒ/5,6 – 1/14s – 25mm (38mm) – ISO: 6400

 

X-Pro1 – ƒ/5,6 – 1/250s – 25mm (38mm) – ISO: 200
X-Pro1 – ƒ/5,6 – 1/250s – 25mm (38mm) – ISO: 200
X-Pro1 – ƒ/5,6 – 1/250s – 25mm (38mm) – ISO: 320
X-Pro1 – ƒ/5,6 – 1/250s – 25mm (38mm) – ISO: 320
Bal Blomet - Paris 15
Bal Blomet – Paris 15

 

Le Cordonier de la rue Blomet - X-Pro2 – ƒ/8 – 1/60s – 25mm (38mm) – ISO: 800
Le Cordonier de la rue Blomet – X-Pro2 – ƒ/8 – 1/60s – 25mm (38mm) – ISO: 800

 

Jardins Jardins - Paris
Jardins Jardins – Paris

 

Très discret, tous les réglages visibles en un coup d’œil sans avoir à porter l’appareil à hauteur d’œil, le duo Fuji X-pro1 et Voigtlander 25/f4 est très à l’aise dans la rue, sa très grande profondeur de champs est un réel atout. Le fait de pouvoir tenir l’appareil à hauteur de la taille, permet de rester discrets envers les gens photographiés.  De plus l’angle de prise de vue à hauteur de taille évite les effets de contre plongée.

Les limites Voigtlander 25mm F4

Son ouverture maximale de f4 impose d’avoir de bonnes conditions de lumières, heureusement quand la lumière vient à manquer, le Fuji X-pro1 sais monter très haut en sensibilité sans trop dégrader l’image.


Suite au décès de mon Fuji X-pro1, voir nouvel article ou je traite du Voigtlanger monté sur X-pro2 Voigtlander 25mm F4 et X-pro2


Comparatif Voigtlander 25/f4 et Fujinon XF 23/f2

Fichier pdf : bague de distance corrigée du Voigtlander pour Fuji APS-C

close

Newsletter

Recevez les derniers reportages publiés

15 Commentaire

Participez à la discussion et dites-nous votre opinion.

Paul Soularépondre
7 janvier 2019 à 10 h 17 min

Bonjour !
Superbe article que je ne me lasse pas de lire et relire ! Je voulais savoir quel adaptateur vous aviez monté ? Est celui de Fuji (qui semble très onéreux et offre une correspondance des contacts électriques inutiles içi…) ou bien une « sous marque » et en ce cas, pourriez vous me dire les références ? Car cet adapt a l’air solide et robuste.

Dans l’espoir que vous lisiez ce commentaire

Bien Cordialement

Paul SOULA

Frédéric Fleuryrépondre
7 janvier 2019 à 10 h 35 min
– En réponse à: Paul Soula

Bonjour Paul,
Merci pour votre commentaire sur mon article. J’utilise un adaptateur basique Kipon, il fait correctement son boulot bien que pas reconnu par les boitier X-pro 1 et 2, donc pas de possibilité de corriger le vignetage comme proposé avec les adapteur fuji plus onéreux.
Bonnes photos !
Fred

Mon fuji X-Pro1 est mort, vive le X-pro2 ? – L'oeil de Fredrépondre
2 juin 2017 à 15 h 39 min

[…] et Voigtlander 25 Color Skopar/f4 Mon Voigtlander 25mm (38mm en 24×36) s’entendais à merveille avec mon Xpro-1, ils étaient copains comme […]

Fujinon XF 23mm/f2 WR vs Voigtlander color Skopar 25mm/f4 sur Xpro-2 – L'oeil de Fredrépondre
7 novembre 2016 à 14 h 46 min

[…] Voigtlander color Skopar 25mm/f4 (38mm en 24×36) Jusque là utilisé sur mon défunt et bien aimé Xpro-1, cet objectif ultra compact m’a toujours donné entière satisfaction. Je connais bien ses limites liées à sa faible ouverture à f4 mais je sais surtout apprécier sa redoutable efficacité en photo de rue grâce à son extreme discrétion, sa très grande profondeur de champ native et à la possibilité de le régler très vite avec précision sans même le regarder.  (Voir article dédié au Voigtlander) […]

Voigtlander color Skopar 25/f4 vs Fujinon 23/f4 sur Xpro-2 – L'œil de Fredrépondre
13 octobre 2016 à 5 h 05 min

[…] Voigtlander color Skopar 25/f4 (38mm en 24×36) Jusque là utilisé sur mon défunt Xpro-1, cet objectif m’a toujours donné entière satisfaction. Je connaissait bien ses limites liées à sa faible ouverture à f4 et savait apprécier sa redoutable efficacité en photo de rue. (Voir article dédié au Voigtlander) […]

Fuji X-Pro1 vs X-Pro2 – L'œil de Fredrépondre
29 septembre 2016 à 5 h 43 min

[…] 25 Color Skopar – 4 C’est sans doute un des points qui me perturbe le plus, mon Voigtlander 25mm (38mm en 24×36) s’entendais à merveille avec mon Xpro-1, ils étaient vraiment fait […]

spirorépondre
7 janvier 2016 à 19 h 42 min

Bonjour,
Je suis surpris des résultats obtenus par votre objectif. Si on se réfère à un site permettant de calculer la profondeur de champ, j’obtiens les mêmes résultats en fermant à 11!!!!!!!!
http://dofmaster.com/dofjs.html

Frédéric Fleuryrépondre
8 janvier 2016 à 6 h 47 min
– En réponse à: spiro

Bonjour, le site que vous citez calcule la profondeur de champ par rapport à un boitier défini avec une focale et overture donnée, mais il ne prends pas en compte les spécificités des objectifs à focales égales. Pour info, avec la bague de distance étalonnée que j’ai fabriqué et collé sur mon objectif pour corriger le coefficient multiplicateur du Fuji, lorsque je fais le point à 4 mètre avec une ouverture 5,6 La zone de netteté va d’environ 1,80m jusqu’à… presque l’infini.

Hubertrépondre
10 mars 2017 à 10 h 58 min
– En réponse à: Frédéric Fleury

Bonjour Frédéric,

Je vais recevoir cet objectif pour mon XT1.
Auriez-vous la gentillesse de partager votre étalonnage pour la bague de distance?
Merci!

Frédéric Fleury
11 mars 2017 à 6 h 56 min
– En réponse à: Hubert

Bonjour Hubert,
Je viens de mettre en téléchargement sur mon article le pdf pour impression (format A4) de la bague de distance corrigée pour Voigtlander 25mm Color Skopar sur Fuji avec capteur APS-C.
Bonne photos !
Fred

Hubert
11 mars 2017 à 20 h 30 min
– En réponse à: Frédéric Fleury

Merci beaucoup Frédéric!
Plus qu’à recevoir l’objectif 😀
Hubert

B. Martinrépondre
28 novembre 2015 à 12 h 56 min

Merci pour votre retour rapide ! Je constate qu’en effait je m’étais mal exprimé, ce que je trouve fabuleux sur vos images c’est ce cachet argentique. Je me demandais, il est préférable d’être en mode tout manuel non ? Vu qu’il n’y à pas de comunication élétronique entre l’objectif et le boitier il est préférable de gérer manuellement outre l’ouverture du diaphragme également les vitesses d’obturation n’est ce pas ? En revanche on peut faire confiance à la cellule de photométrie ? Je vais refaire des photos avec le 21 cette après midi , hâte de voir le rendu de cette combinaison

Frédéric Fleuryrépondre
29 novembre 2015 à 8 h 05 min
– En réponse à: B. Martin

Bonjour, le rendu « argentique » est principalement dû à l’optique Voïgtlanger, sans doute un peu aussi grâce au fait qu’aucune optimisation n’est appliqué par le boitier (contrairement aux optiques Fuji). En extérieur, le fait de jouer avec le soleil en cadrant à la limite du contre jour accentue fortement ce rendu « argentique vintage ». Concernant les réglages je travaille le plus souvent en priorité diaphragme, la vitesse sur Auto. La sensibilité par défaut est à 200, avec possibilité de grimper jusqu’à 3200, la vitesse minimum imposée est généralement de 1/60. Attention, avec le Voïgtlander (comme tout autre optique dépourvue d’électronique) pour mise au point avec la fonction focus picking mieux vaut être en ouverture maximale pour bien visualiser la zone de mise au point, quitte à diminuer l’ouverture une fois au point juste avant de déclencher.

B.martinrépondre
28 novembre 2015 à 11 h 09 min

Bonjour, j’apprécié bcp votre article. Je me suis procuré un Voigtlander 21mm f:4 que je monte également sur le X Pro 1. Je n’obtiens pas le piqué incroyable que je vois la sur vos images, je lui reconnais des qualités indéniables pour la photo de rue ( aucun encombrement’ profondeur de champ… ) mais je n’obtiens pas tout a fait ce rendu argentique. Je me demande s’il serait possible de savoir à vue de nez ( sans le déposer dans une boutique ) si il est défectueux. Ces images que vous avez posté sont elles des Jpgs FUJI directement sortis du boîtier ?

Frédéric Fleuryrépondre
28 novembre 2015 à 12 h 31 min
– En réponse à: B.martin

Bonjour, merci pour l’intérêt porté à mon article sur ce merveilleux objectif. Vous parlez du Voïgtlander 21mm f4, or me mien est un 25mm. J’ai lu ça et là que le 25 avait une meilleure optique que le 21, je n’ai toutefois jamais pu le vérifier. Concernant le piqué d’image, ce n’est clairement pas la qualité première de cet objectif (je parle du 25mm), le piqué des optiques fuji est infiniment meilleure. Les images qui sont sur mon blog ne sont pas « retouchées » j’ai simplement pour leur redonner un peu de punch après rééchantillonage, appliqué un filtre basique de netteté (les photos présentes sur mon blog sont rééchantillonées entre 800 et 1000px de large).

Publier une réponse