Browsing Tag

XF14mm f/2.8

Exposition Paris

Picasso primitif au Musée du Quai Branly

Expostion Picasso Primitif

Très belle exposition que nous propose le Musée du Quai Branly, Picasso Primitif, tout un programme…
Tout commence en 1900 puis les années defilent d’une salle à l’autre. Belle mise en scène très épurée dans cet immense espace, nombreux extrait de courier ou citations, j’ai pris un immense plaisir à parcourir cette exposition et reconnaitre (s’il en était besoin) l’évidence de la source d’inspiration qu’a pu avoir « l’art nègre » sur les travaux de Picasso. 

Lire la suite

Exposition Paris

Gao Bo et Vincent Perez à la Maison Européenne de la Photographie

Gao BO à la Maison Européenne de la Photographie

La maison Européenne de la photographie m’a habitué à des programmations de grande qualité, (Je pense entre autre à Salgado et Bettina Reims) la règle est confirmé. Expositions très éclectiques en ce printemps 2017 ou se côtoient l’humain et l’inhumain. La découverte des sombres univers de Gao Bo est un véritable choc. Après un moment d’hésitation, j’ai choisi de traiter une partie de son travail en mode double expostion, ces superpositions d’images ont pour moi du sens face à l’extême dureté du sujet abordé (portraits de condamnées chinois avant leur execution).

A l’étage au dessus c’est la justesse qui prime dans la galerie de portraits saisis par Vincent Perez. 

Enfin, j’avoue avoir été moins touché par la collection photo de Bernard Plossu, même s’il y avait quelques très belles photos, peut être qu’après Gao Bo et Vincent Perez l’enchainement était trop difficile.

Lire la suite

Exposition

La France d’Avedon à la BNF

Richard Avedon

Le photographe américain Richard Avedon exposé à la Bibliothèque Nationale de France. Mode, portraits de personnalités, c’est sûr, même si de nombreuses retouches était souvent faites après les prises de vues, Richard Avedon savait saisir l’instant et faire parler les photos.

Lire la suite

Pêle mêle Technique

Mon fuji X-Pro1 est mort, vive le X-pro2 ?

Fuji X-Pro1 vs X-Pro2

L’idée n’est pas de faire ici un compte rendu détaillé sur le X-pro2, tout à déjà été dit, mesuré, décortiqué et retranscrit dans de nombreux articles (souvent très bien fichu) disponibles sur le web. Cet article vise simplement exprimer mon ressenti après passage du Fuji X-Pro1 que j’ai utilisé avec bonheur pendant 4 ans et son successeur le X-pro2 que je possède depuis peu.

Mon X-pro1, je le connaissait par cœur, nous étions devenu très potes, je lui pardonnais toutes ses faiblesses tant il me comblait par ailleurs. Il était un véritable complice. Avec lui, j’ai su très vite que jamais je ne reviendrais aux gros (et moches), lourds et intrusifs réflex numériques qui n’étaient plus du tout adaptés à l’idée que je me faisait de la photo.

Coup dur cet été quelques jours avant mon trip moto en Norvège, Après plus de 4 ans de très bons et loyaux services, mon Fuji X-Pro1 à baissé le rideau. Rien à faire pour relever, fini, kaput… C’est sur le marché d’Aligre devant un marchand de fruit qu’il aura fait sa dernière photo. C’est l’obturateur qui à lâché, le rideau reste désesperement baissé. Renseignement pris j’apprends que le coût pour le remplacer est d’environ 300€… Gloup’s. Mais au delà du coût, c’est le délai qui m’a coincé, environ 3 semaines sans boiter à quelques jours des vacances, ce n’est pas possible. Je me suis donc résigné à acheter  le X-pro2 (qui me faisait très envie depuis sa sortie). Je l’avais brièvement pris en mains à la FNAC, j’avais presque tout lu sur lui, je croyais savoir à peu près tout de lui. Et bien non, il en restait des choses à découvrir…

Alors, naïvement, je me suis dit que le « X-pro2 » ça allait être tout le plaisir du « 1 » sans ses faiblesses… Après 2 mois d’utilisation, le bilan n’est pas aussi tranché.

Marché d'Aligre, dernière photo faite avec mon Fuji Xpro-1 avant son baissé de rideau

Marché d’Aligre, dernière photo faite avec mon Fuji X-pro1 avant son baissé de rideau

 

Lire la suite

Paris Voyages et promenades

Balade sur le toit de la Philharmonie de Paris

Sur le toit de la Philharmonie de Paris

C’est une évidence, même par temps gris, de par sa taille, ses formes et revètements très particuliers, la Philharmonie de Paris est très photogénique. Ca tombe bien, mon fuji X-pro2 et son grand angle (XF14  – 2.8) sont parfaitement adaptés à la situation. De très originales rampes sans marches permettent d’accéder aux nombreuses terrasses et au sommet de l’édifice. On en prend plein les yeux, évasion garantie durant l’ascension et la descente ! Vu la lumière, les contrastes et les couleurs sans intérêt, c’est le noir et blanc qui s’impose pour ce reportage.

Lire la suite