Browsing Tag

XF 23mm f2 WR

Exposition Voyages et promenades

Les rencontres d’Arles 2017

Rencontres Arles 2017

Week end prolongé en Arles pour les rencontres photo édition 2017. C’est la 3e fois que j’y viens en pèlerinage.

Quelques très belles surprises pour cette édition : Iran année 38 dans l’église Sainte Anne, la très facétieuse et inventive Audrey Tautou et son « Superfacial » dans l’abbaye de Montmajour (Moi qui la croyait bien à tort cantonnée à ses rôles dans les films de Jeunet) Il y avait aussi Annie Liebovitz et sa collection completement dingue de photos « live » de stars américaines dans les années 70.

Lire la suite

Exposition

Imagine Van Gogh – Immersion dans la Grande Halle

Imagine Van Gogh

Il y a quelques années, en passant par Les Baux-de-Provence, j’avais découvert l’exposition immersive consacrée à Klimt dans une immense carrière, c’était aussi beau qu’impressionant. Aujourd’hui c’est dans la grande Halle de la Vilette que ce concept à été repris par Annabelle Mauger et Julien Baron. Le lieu s’y prête à merveille, une surface de 2000 mètres carré, d’immenses toiles bien tendues sur lesquelles s’enchainent la projection des tableaux, beaucoup moins d’effet de mouvement qu’au Baux de Provence, et c’est tant mieux. Les œuvres sont parfaitement mises en valeur. Déambulant entre les toiles, assis à même le sol ou confortablement adossé contre les poteaux d’acier qui soutiennent la halle, le public est captivé, déconnecté, l’immersion est totale. On se sent bien dans ce monde là.

Lire la suite

Exposition Paris

Gao Bo et Vincent Perez à la Maison Européenne de la Photographie

Gao BO à la Maison Européenne de la Photographie

La maison Européenne de la photographie m’a habitué à des programmations de grande qualité, (Je pense entre autre à Salgado et Bettina Reims) la règle est confirmé. Expositions très éclectiques en ce printemps 2017 ou se côtoient l’humain et l’inhumain. La découverte des sombres univers de Gao Bo est un véritable choc. Après un moment d’hésitation, j’ai choisi de traiter une partie de son travail en mode double exposition, ces superpositions d’images ont pour moi du sens face à l’extrême dureté du sujet abordé (portraits de condamnées chinois avant leur exécution).

A l’étage au dessus c’est la justesse qui prime dans la galerie de portraits saisis par Vincent Perez. 

Enfin, j’avoue avoir été moins touché par la collection photo de Bernard Plossu, même s’il y avait quelques très belles photos, peut être qu’après Gao Bo et Vincent Perez l’enchaînement était trop difficile.

Lire la suite

Château Exposition

Noémie Rocher à cœur perdu à Chamarande

J’avais découvert Noémie Rocher l’an passé, dans le château de Chamarande. Elle disposait d’un espace trop petit dans l’expo Orlinsky. Cette fois elle est exposée seule, dans l’orangerie, et c’est très bien ainsi. 

Des poèmes d’Andrée Chedid ont pris place sur les murs au milieu de toiles tourmentés et pourtant terriblement apaisantes. Pas de photos de visiteurs dans mon reportage, juste l’envie de restituer l’ambiance ressentie. Quelques photos ont été faites en double exposition.

Lire la suite

Pêle mêle Technique

Fujinon XF 23mm/f2 WR vs Voigtlander color Skopar 25mm/f4 sur Xpro-2

Fuji XF23/f2 vs Voigtlander 25mm/f4

A priori, mis à part leur focale très proche (35 contre 38mm en 24×26) tout oppose l’ultra classique et entièrement manuel Voigtlander color Skopar 25mm/f4  et le fuji XF 23mm/f2 petit dernier high tech de chez Fuji. Comparaison de ces 2 objectifs sur Xpro-2.

Voigtlander color Skopar 25mm/f4 (38mm en 24×36)
Jusque là utilisé sur mon défunt et bien aimé Xpro-1, cet objectif ultra compact m’a toujours donné entière satisfaction. Je connais bien ses limites liées à sa faible ouverture à f4 mais je sais surtout apprécier sa redoutable efficacité en photo de rue grâce à son extrême discrétion, sa très grande profondeur de champ native et à la possibilité de le régler très vite avec précision sans même le regarder.  (Voir article dédié au Voigtlander)

Fujinon XF 23mm/f2 WR (35mm en 24×26)
Sur le papier, cet objectif doit s’entendre à merveille avec le Xpro-2. Je n’ai jamais été tenté par le très  volumineux XF23mm/f1,4 bien trop intrusif pour la photo de rue. Ce nouveau 23/f2 est très compact bien qu’un peu long, surtout avec son curieux par soleil et le bouchon au bout. C’est un très bel objet, bien construit qui respire la solidité. Il est agréable à manipuler, ses commandes (diaphragme et mise au point) sont douces et précises. Le fait qu’il soit « Water résistant » est pour moi un vrai plus, même si je n’ai jamais eu de problème avec mes objectifs qui ne l’était pas, mais sous la pluie je devais toujours prendre mille précautions.

Lire la suite