Francesca Woodman

Francesca Woodman à corps perdu chez Cartier Bresson

C’est dans la familière intimité du bâtiment de la Fondation Henri Cartier Bresson (Paris 14e) que j’ai découvert la photographe américaine Francesca Woodman.

Forte impression, émotion et sentiments parfois confus face à ces photos d’une fausse simplicité et d’une implacable vérité. A corps perdu et à fleur de peau, Francesca Wodman a principalement utilisé son corps pour exprimer son œuvre à travers ses photo.

Après avoir pris le temps pour découvrir photos et documents présent sur les 2 niveaux de l’expostion, après mêtre immergé dans l’ambiance si singulière qui était sienne, j’ai choisi pour la plupart des clichés de ce reportage la technique des doubles expostions (Merci au boitier Fujufilm X-pro1). Composées d’une vue de détail d’une photo de l’expo, puis d’une autre en surrerposition en essayant comme à mon habitude d’y fondre des visiteurs. Aucune retouche, aucun montage sur ces photos, jusque quelques recadrages.

close

Newsletter

Recevez les derniers reportages publiés

Donnez votre avis