All Posts By

Frédéric Fleury

Paris

Travaux en eaux profondes

Ouvrier à Paris

Remplacer les canalisations d’eau potable dans les rues de Paris, c’est un sacré bazar ! Un chantier s’est installé juste devant mon bureau, j’ai sympathisé avec les ouvriers/hommes grenouilles chargés des travaux. Le temps d’une courte pause, ils ont accepté de se faire tirer le portrait ! Lire la suite

Exposition

Parcours Helium

MARCHESINI-ARNAL Pascale

Dans le cadre du parcours Hélium (portes ouvertes d’ateliers d’artistes), visite de l’atelier de Pascale Marchesini-Arnal et immersion profonde dans son univers fantasmatique habité de personages et animaux d’un autre monde. Des peintures et dessins de Srecko Boban exposés là s’accordaient à merveille avec l’ambiance irréelle qui régnait en ce lieu.

Lire la suite

Exposition Voyages et promenades

Les rencontres d’Arles 2017

Rencontres Arles 2017

Week end prolongé en Arles pour les rencontres photo édition 2017. C’est la 3e fois que j’y viens en pèlerinage.

Quelques très belles surprises pour cette édition : Iran année 38 dans l’église Sainte Anne, la très facétieuse et inventive Audrey Tautou et son « Superfacial » dans l’abbaye de Montmajour (Moi qui la croyait bien à tort cantonnée à ses rôles dans les films de Jeunet) Il y avait aussi Annie Liebovitz et sa collection completement dingue de photos « live » de stars américaines dans les années 70.

Lire la suite

Exposition

Imagine Van Gogh – Immersion dans la Grande Halle

Imagine Van Gogh

Il y a quelques années, en passant par Les Baux-de-Provence, j’avais découvert l’exposition immersive consacrée à Klimt dans une immense carrière, c’était aussi beau qu’impressionant. Aujourd’hui c’est dans la grande Halle de la Vilette que ce concept à été repris par Annabelle Mauger et Julien Baron. Le lieu s’y prête à merveille, une surface de 2000 mètres carré, d’immenses toiles bien tendues sur lesquelles s’enchainent la projection des tableaux, beaucoup moins d’effet de mouvement qu’au Baux de Provence, et c’est tant mieux. Les œuvres sont parfaitement mises en valeur. Déambulant entre les toiles, assis à même le sol ou confortablement adossé contre les poteaux d’acier qui soutiennent la halle, le public est captivé, déconnecté, l’immersion est totale. On se sent bien dans ce monde là.

Lire la suite